Setsubun, la fête du lancer de haricots

Dans les premiers jours du mois de février (le 3 pour être précis, oui je suis en retard sur mon article), on célèbre l’arrivée du printemps le jour de Risshun. C’est une cérémonie d’exorcisme. Elle consistait dans le passé à chasser les démons avec des arcs et des flèches. De nos jours les arcs et les flèches étant interdits pour des raisons évidentes de sécurité la tradition perdure mais les armes d’antan ont été remplacées par de gros haricots de soja.
Les Japonais jettent des haricots de soja dans tous les recoins de leurs maison, dans les principaux temples du pays et à l’extérieur. Les haricots sont souvent vendus avec un masque, l’un des membres de la famille jouant le rôle du démon (oni) et ce prenant une pluie de haricots dans la tête. Cérémonie très populaire parmi les enfants comme l’on peut s’en douter. La tradition veut qu’en lançant les haricots l’on cri “démons dehors, bonheur dedans”.

 Pour que les vœux se réalisent et pour s’assurer une longue vie, il faut manger autant de haricots que son âge (voire un de plus). Gare à l’overdose.

Mon jour des haricots à moi il s’est passé au boulot (ouais c’est chiant) mais comme je bosse dans une école on a eut le droit à un petit paquet quand même ! Je l’ai gardé dans ma poche (je suis malin) pour les lancer sur madame en rentrant à la maison le soir. Bon j’habite à une heure et demi de train de chez moi alors en rentrant jme suis endormi dessus. Et le soir à la maison c’était bataille de purée de haricots !

 

Et si vous aimez le blog, voulez me soutenir et vous faire plaisir, mes livres et livres audio sont disponibles dans la boutique du site! (préférez les achats directs sur le site plutôt que sur des sites commes amazon qui prennent une commission, merci)

Please follow and like us:

Une réflexion au sujet de « Setsubun, la fête du lancer de haricots »

Laisser un commentaire