L’assurance au Japon

 Carte d’assurance

Carte de fidélité

 
à la France pays du meilleur système d’assurance maladie, gratuit ou presque pour tout le monde… attendez ? C’est pas le truc où on ne rembourse plus rien ? Où les frais dentaires et oculaires sont considérés comme des frais de conforts ? Où on cotise indirectement 100 euros par mois ? Où il faut un bac +12 en gestion pour arriver à se faire rembourser ?
Ici tout est différent : Une carte de sécurité sociale, payée par l’entreprise en général où par soi quand on est un étranger au Japon avec un contrat pourrit (comme moi). Sans plus attendre les caractéristiques de l’assurance maladie japonaise.
 
  1. Une cotisation raisonnable. Je paie environ 40 euros par mois pour la carte. (en tant qu’étudiant à l’époque, le tarif est indexé sur salaire)
  2. Un remboursement à 70% de TOUT les frais médicaux. Oui les prothèses dentaire à 800 euros aussi, de même pour les lunettes.
  3. Attendez j’ai parlé de remboursement ? C’est une erreur majeure de ma part. Vous payez uniquement vos 20% (ou moins si vous avez choisis de payer une cotisation plus élevée), les 70% restant seront versés directement de l’assurance au praticien. Et oui rien à avancer. Et je vous garantis que c’est vraiment un ENORME avantage sur le système français.
  4. L’assurance japonaise à toutefois un gros défaut. Elle ne s’arrête jamais. Cas pratique : Vous avez fait un premier séjour d’un an au Japon en 1987 et vous y avez souscrit. Vous faites un second séjour en 1997 et vous désirez contracter l’assurance en question. Vous devez payer les 10 années manquantes. Évidemment pour ses situations il existe des tarifs réduits, mais tout de même la somme peut être très élevée.

Et si vous aimez le blog, voulez me soutenir et vous faire plaisir, mes livres et livres audio sont disponibles dans la boutique du site! (préférez les achats directs sur le site plutôt que sur des sites commes amazon qui prennent une commission, merci)

Please follow and like us:

Laisser un commentaire