Arima onsen river

Arima Onsen


Arima Onsen

Prendre un bain d’eau bouillante nu et entre hommes (ou entre femmes). Comment résister à l’une des plus anciennes ville thermal du Japon, Arima onsen. Situé non loin de Kobe est accessible en bus, en train ou en voiture. Habitant pas très loin je m’y rends assez souvent. C’est que d’après les locaux il s’agit d’un endroit très particulier.

Le village thermal

Petit village de montagne très typique, Arima onsen est traversé par une rivière. Et qui dit rivière dit ponts. Bon on a vite fait le tour, c’est pas très grand. Mais je trouve atmosphère très relaxante, il y a plein de petits restos sympa et ils vendent des glaces au matcha. Vous ne manquerez pas la vue sur la rivière (la photo que j’ai mise en titre après avoir longteeeeeemps hésité. Je mettrais bien plus de photos, mais j’ai peur que le site devienne long à charger, surtout pour les utilisateurs mobiles), l’architecture typique et bien sûr choisissez un hôtel avec des bains extérieurs parcequ’être nu c’est quand même mieux dehors.

La plupart des gens y restent une ou deux nuits, mais il est parfaitement possible de faire l’aller-retour dans la journée depuis Kobe ou Osaka. C’est d’ailleurs ce que je fais la plupart du temps.

Les spécificités d’Arima onsen

Déjà il y a trois types d’eaux qui ont des effets variés sur la peau. (bénéfiques bien sûr, nudistes masochistes passez votre chemin). Deux types d’eaux dites “d’argent” et un type d’eau dit « d’or (Ginsen et Kinsen pour les japonisants)

Kinsen

L’eau d’or contient une grande quantité de sel et de fer. Des minéraux venant de l’origine du monde quand les plaques tectoniques se sont formées. C’est le mouvement de celles-ci qui permet au fer de remonter à la surface et de donner au bain sa teinte dorée qui lui vaut son nom.

Il y a deux fois plus de sel dans l’eau d’or que dans l‘eau de mer, soit presque autant que sur une épaule de veau (C’est une excellente idée de repas pour ce dimanche). Si on en croit les Japonais les bains n’ont pas d’odeur (contrairement au veau). Ce qui prouve que nous avons un sens de l’odorat très différent. Je veux dire, quel homme sensé dirait que le fromage ça pue et que les œufs pourris sont inodores? Aucun. C’est bien ce que je disais. Outre d’être très relaxant l’eau d’or est réputé guérir l’arthritre, les problèmes de peau et un tas d’autre trucs. Il faut bien reconnaître qu’en sortant du bain on est tout doux. C’est déjà ça de pris.

Ginsen

Vous avez compris l’eau d’argent se nomme ainsi pour sa couleur qui est… plus ou moins argentée. Les deux types de Ginsen sont des eaux carboniques légèrement radioactives (de la bonne radioactivité, pas de la mauvaise). La radioactivité étant due à une très légère quantité de radium présente dans l’eau. Merci Marie Curie. Bien entendu les bienfaits sont nombreux, la radioactivité booste votre système immunitaire et l’activité cellulaire (développement de tumeurs etc… Ne soyez pas de mauvaise foi!) L’eau carbonique favorise la circulation sanguine et développe le métabolisme. Cela permet de réduire la fatigue et les douleurs musculaires ainsi que de favoriser l’élimination de l’acide lactique. Idéal après une séance de gym donc. Respirez les vapeurs du bain aiderez aussi à dégager les bronches. (je n’ai personnellement pas releveé de changement à ce niveau, mais j’imagine que chaque personne réagit différemment).

La géologie c’est amusant

Arima Onsen a la particularité de ne pas être situé sur un volcan. Ce qui en fait l’une des seules villes thermales au monde dans ce cas. La ville est bâtie sur une ancienne mer maintenant emprisonnée à plus de 60km sous terre. C’est la pression et mouvement des plaques qui font ressortir l’eau à la surface. Mais trêve d’explications scientifiques et venons en au concret.

Perdu en montagne

Bien sur pour ne pas faire comme tout le monde (c’est vulgaire) je décide d’y aller à pied. Je tiens à signaler qu’il y a un parcours de randonnée prévu pour s’y rendre. Attention toutefois il n’est accessible que part beau temps, c’est-à-dire quand il ne pleut pas, 2 à 3 semaines par an. J’ai un sac, deux bouteilles d’eau, des petits gâteaux et une boite de thon. On ne sait jamais, c’est facile de se perdre en montagne, surtout pour moi. D’ailleurs je n’ai jamais trouvé l’entrée du chemin de la randonnée. J’aurais dû me douter qu’après 3heures de montée et 3h de descente j’étais passé de l’autre côté de la montagne. Il a fallu que je débouche sur une autoroute pour en être convaincu.

Visite d’un village perdu dans les montagnes: Oike (en exclusivité mondiale)

Je ne cache pas ma fierté d’être le premier blog francophone (et mondiale disons le) à vous proposer la visite d’Oike. Toriaezu Japon fournisseur d’informations de première main. J’ai recherché sur le net et même sur Wikipédia je n’ai trouvé qu’une page en Japonais je vous la mets en lien.

C’est un petit village qui ne paie pas de mine. Très vallonné il n’y a pas une rue droite. Les routes sont étroites. Il y a quelques belles maisons mais leurs parkings sont ridiculement petits. Je me demande par quel prodige ils arrivent à garer leur voiture. L’une d’elle est rangée dans une bande d’un mètre de large pour 3 de long. Derrière un bonsaï, et le vide. Le tout incliné à 30%. Je suis sûr qu’on peut trouver un tas de Toyota en contrebas.

L’arrivée à Arima onsen.

Je prends le train. Comment fond les conducteurs de trains et autres chauffeurs de bus pour toujours retrouver leur chemin? C’est prodigieux. Il faut les augmenter. Après un peu moins de 45 minutes de trajet, un petit tour de village et une glace au matcha, je choisis mon bain. Cette fois ci c’était le royal hôtel quelque chose je pense. Je ne me souviens plus très bien. Je visite régulièrement Arima et j’ai essayer tous les hôtels du coin. Les bains étaient un peu petits, mais j’étais tous seul dedans donc excellente expérience comme toujours. Vous avez un point d’information où ils vous donneront une carte avec les différents onsen et prix associés. N’hésitez pas à en essayer plusieurs. Il me semble que celui le plus éloigné du centre avec bains extérieurs est pas mal du tout. Comptez entre un et deux mille yens pour la journée (plus si vous restez à l’hôtel).

Vive la peau toute douce et à bientôt.

Et si vous aimez le blog, n’hésitez pas à regarder mes livres dans la boutique !


Lire également:

Métro, boulot, dodo. Routine japonaise

Un typhon au Japon

Le Japon pendant la seconde guerre mondiale


Please follow and like us:

Laisser un commentaire