supermarché japonais

Au Supermarché Japonais

Au Supermarché Japonais

Manger. L’alpha et l’oméga, la clef de voûte de toute vie sur terre. À la fois raison d’être et absolue nécessité, plaisir et douleur. C’est beau ce que je dis. Bref j’ai faim et j’ai décidé de vous faire un petit article sur les produits qu’on peut trouver dans un supermarché japonais, avec un tas de photos pour illustrer (c’est bien les photos c’est vivant et ça m’évite d’avoir à trop réfléchir pour écrire un article. En plus c’est approprié au sujet. Que demande le peuple ?

Commençons par l’essentiel: le thé. Oui les Japonais boivent du thé. Ici une belle selection avec les prix en apparence pour vous faire une idée de combien ça coûte de s’hydrater ici.

Le rayon glace (idéal cet été) vu la chaleur insoutenable de ses derniers jours. Peu de choix comme toujours en gastronomie japonaise (oui on mange toujours la même chose), à l’honneur deux sandwichs, un à la vanille et l’autre aux haricots rouges. Il y a deux camps en ce qui concerne ses fameux haricots, j’appartiens au 3e: Bôf.

Les fritures: toutes les parties du poulet et un peu de poisson, de temps en temps du tofu. Il y a énormement de friture au Japon, et c’est presque difficile de faire un repas sans elles. (à part quand on mange des pâtes)

Okonomiyaki en format bento. Si vous voulez manger pour pas trop cher c’est toujours une solution, à condition d’aimer le chou et les plats noyés dans la sauce. (J’accepte tous les dons de charcuteries, me contacter si vous voulez m’en envoyer une caisse)

Les sushis: impossible d’y couper. Noter qu’il y a beaucoup de plats préparés à disposition. Majoritairement à destination des personnes vivant seules qui ne cuisinent que rarement. La photo est un peu floue, j’ai reçu un coup de déambulateur en la prenant. Oui un supermarché japonais c’est le règne de la gériatrie.

La viande. Alors la viande au Japon c’est vraiment pas ça: du gras du gras du gras et c’est tout. Il s’agit de viande importée des états unis sur la photo, moins chère que celle produite au Japon (mais c’est la même cochonnerie)

Passons au rayon poissonerie avec une anguille préparée dans son sachet. Repas de luxe, mais très apprécié. Notons une fois encore que le prix peu varié si il s’agit d’anguille Japonaise (pêchée dans les eaux japonaises) ou chinoise (pêchée 2km plus loin.) J’imagine que leurs passeports sont vérifiés avant cuisson… ils sont forts ses Japonais.

On continu avec un Ayu cuit. Je ne sais même pas comment ça s’appelle en français. Enfin au moins c’est pas cher. Personnellement j’enleve la peau, la tête etc… Tout le monde ne s’en donne pas la peine ici. Golum applaudit.

L’alcool: parceque manger, ça donne faim. Bière, simili bière (à base de pois ou de blé) et chu ai (très populaire chez les jeunes et les pauvres, je trouve ça immonde mais les goûts, les couleurs…)

Les légumes, la le bas blesse: si vous voulez manger des légumes ne venez pas au Japon. Pas très bons, hors de prix, ici 2 tomates pour presque 3 euros. J’ai plus assez pour la boîte de thon.

La grappe de raisin EN PROMO EXCLUSIVE seulement 8 euros. Il est pas mauvais, mais non, ça ne vaut pas le coût. Imaginez le désespoir gustatif dans lequel je suis plongé pour acheter ça à ce prix là.

La mayonnaise. Un culte semble lui être voué dans l’archipel. Star du supermarché Japonais, elle se mange avec tout. La recommandation des locaux: Mélangez la avec des mentaikos (à vos risques et périls).

Voilà voilà c’est tout pour aujourd’hui, un article qui change un peu de d’habitude mais j’avais envie de partager quelques photos ce coup ci. De toute façon c’est mon blog, je fais ce que je veux. Dites le en commentaire si vous aimez le format, j’en referais de temps en temps des comme ça si ça vous plaît. Sortie des articles un peu retardée ce mois ci, je manque un peu de temps, mais je m’occupe du blog dès que possible.

Comme d’habitude, si vous aimez le blog, n’hésitez pas à regarder mes livres dans la boutique !

Cordialement,

Toriaezu Japon


Lire également:

Les onsens au Japon

Comment lire le japonais

L’entreprise au Japon

Un matsuri sans kimono

Please follow and like us:

Laisser un commentaire