Hentai pervers du train japon

Hentai: Comment devenir un pervers du train


Hentai: Comment devenir un pervers du train

“Hentai

-Quoi ?

-Hentai !”

Saviez-vous que le rouge indique les toilettes pour femmes et le bleu ceux pour hommes? Y a t il un rapport avec les couleurs de Paris et l’état des routes? Tant de questions qui demeurent sans réponses.

Vivre à l’étranger change irrémédiablement votre personnalité et votre conception du monde. Vivre au Japon affecte votre capacité à acquérir la réalité. Je ne sais pas si c’est pour le meilleur ou pour le pire, mais je ne suis plus le même. Les aliments n’ont plus le même goût, les feux de signalisations passent du vert au bleu et le poisson est devenu une alternative (Presque) viable à la viande. Mon caractère aussi a changé, de sarcastique et grinçant je suis passe à doux et patient. Presque chiant. Et c’est sans compter mes passes temps et obsessions. Je me suis mis à écrire un blog, des livres, regarder du sumo et sucer des tentacules de poulpe devant des matchs de baseball. (je comprends toujours pas les règles mais c’est l’ambiance qui est importante.) Le dépaysement a boosté mes capacités d’adaptation, et de citadins aficionados des sofas moelleux je me suis mue en survivaliste aguerri. Pas de lit, pas grave y a un futon. Pas d’eau, pas grave je boirai du thé. Pas fromage, pas grave je mangerais des yaourts. Laissez-moi trois semaines dans la forêt et quand vous revenez j’aurais rasé cette merde et fondé un centre spatial. L’évolution en marche.

Le changement c’est maintenant.

Le changement c’est pas toujours positif. Dans le cas d’une expatriation ça l’est quand même souvent. On n’apprend un tas de truc sur nous même (ce qui est toujours intéressant) et sur les autres (ce qui l’est beaucoup moins). Déjà saviez vous qu’on était tous, quelle que soit notre culture, plus ou moins des ego sur pattes? Si, si, je vous assure. Si voyager peut nous permettre de remettre en questions nos certitudes, il faut pas hésiter. Ça n’a rien de facile mais c’est payant à long terme. Vous êtes plutôt du style court termiste? Procurez-vous un max de morphine et refaites-vous tous mes articles. Épicure vaincra!

Le yin et le yang

Dans cet océan d’expériences positives il arrive parfois qu’on prenne une ou deux mauvaises habitude du pays d’accueil. Je vous rassure tout de suite, je ne suis devenu ni poli ni jaune, mais j’ai des côtés lubriques qui peu à peu viennent contraste ma pureté naturelle. Oui, le Japon est un pays de pervers et je suis sûr que vous avez déjà lu un hentai ou deux. Vous savez ses mangas pornographiques avec des calamars géants. 20000 lieus sous les … Bon vous savez de quoi je parle. Et ce n’est que l’arbre qui cache la forêt, le Japon est un des premiers producteurs mondiaux de pornographie, sans compter les sex toys, poupes gonflables et tout ce qui peut servir à passer un bon moment en solo un soir d’hiver. D’ailleurs vu la qualité des produits proposés je comprends la crise démographique. Qu’on n’arrête de nous enfumer avec des avis d’experts. Le latex c’est l’avenir de l’humanité. Enfin c’est ce qu’on m’a dit. J’ai pas essayé… Ahemm…

Hanami

Un des fantasmes les plus répandus c’est le voyeurisme et les attouchements dans les transports en commun. Promiscuité forcée, jupe courte, et 45 heures minutes pendu a une poignée, faut bien s’occuper. J’ai commencé sans m’en apercevoir. Quelques jambes galbées et une équipe féminine d’athlétisme. Un freinage un peu brusque, un regard involontaire et j’étais pris dans l’engrenage. Les cerisiers en fleurs, la beauté de l’automne et les petites culottes. Le Japon c’est le pays de la poésie.

La fille au chignon

On a tous nos préférences. En ce qui concerne les chevelures féminines. les miennes concernent les nœuds dans les cheveux et les chignons. Il y a cette fille qui acheté du tofu dans mon supermarché. Des jambes magnifiques et un sens de la mode exquis.

C’était un beau jour de décembre, comme il y en a peu. Un vendredi, je crois. J’attendais mon train encore à moitié sobre en reluquant les pubs entre les voies. “Pachinko” “Satoshi spécialiste des tuyaux coudes, si vous voulez un tuyau droit, adressez-vous à quelqu’un d autre.” Voila un business plan ambitieux. Ils sont quand même pas super flexibles les Japonais, je veux dire, intellectuellement. D’ordinaire je suis impatient de rentrer chez moi, surtout le vendredi après midi. Mais ce n’étais pas le cas ce jour-là. Ne me demandez pas pourquoi, j’étais pris d’un moment nostalgie en fixant les buildings glaces du Hilton plaza. Et puis elle est arrivée, la fille au Chignon.

Jr west

Un train toutes les trois minutes et il a fallu quelle choisisse celui-là. Elle était encore plus sexy sans les crevettes premiers prix. Le contexte, ça fait tout. À peine l’ai je remarqué que le train arrivant derrière elle tous phares allumés l’entoure d’un halo de lumière blanche. C’est un signe. Mon tuyau se redresse.

“Un voyeur du train, merde qu’est-ce que je fous. C’est vraiment pas bon pour le cerveau le Japon.” pensais-je sans détourner mes yeux de ses longues jambes blanches.

“Et si on me remarque je vais passer pour un vicelard, vite prendre l’air innocent.”

Je me redresse d’un coup laissant échapper le filet de bave tiède qui pendouillait sous ma lèvre inférieure.

“Pardon”

Mon brusque sursaut m’avait conduit par mégarde à tamponner les seins moelleux d’une quadragénaire sexy. Le sort s’acharne. Fichus trains bombés euh… je veux dire bondés.

7 minutes plus tard le train s’arrête enfin, je descends fébrile, prêt à rentrer chez moi.

“Merde chignon est encore la, non pas les escaliers” Évidemment elle va a mon supermarché ou voulez-vous qu’elle habite? À quoi je m’attendais. Et la voila deux marches aux dessus de moi et l’escalator qui amène ma tête au niveau de ses cuisses.

“Merde j’aurais fait de mon mieux” pensais-je en gravant chaque instant dans ma mémoire.

La repentance

Je ne me considère pas comme responsable. Je n’ai été que le jouet du destin, poussé au vice contre mon gré. Mais force est de constater que je manque de préparation pour faire face à cette situation. Le Japon vous change d’une manière pernicieuse. Armez-vous ou comme moi, vous tomberez.

EDIT: Corrections orthographique et ajout de la page “se connecter” en haut du site pour ceux qui voudraient laisser des commentaires. La marche à suivre: s’enregistrer puis revenir sur la page et se connecter. Voilà vous pouvez laisser des commentaires, félicitations.


Lire également:

Osaka VS Tokyo

Comment lire le japonais

Le dentiste au Japon

L’uniforme au Japon


Please follow and like us:

Laisser un commentaire