Acheter voiture Japon

Acheter une voiture au Japon

Acheter une voiture au Japon

Toyota, Honda, Wolswagen… autant de marques de voitures liées à l’archipel (notez que je ne suis pas sur pour la dernière). Pour les fanatiques d’automobiles difficile de passer à côté. Certes les voitures japonaises ne sont pas les plus belles et leur fiabilité n’est plus ce qu’elle était. Il y a indiscutablement un net déclin des produits japonais ces dernières années et j’aurais bien du mal à recommander le made in Japan (qui de toute façon tend à disparaître) à qui que ce soit de nos jours. Mais bon puisque vous vivez ou visitez le Japon, pourquoi ne pas acheter ou louer une voiture ?

Combien ça coûte ?

Le prix d’achat d’une voiture au Japon n’est pas plus élevé quand France, si vous vous intéressez au marché de l’occasion il y a même d’excellente affaires à faire. De nombreuses entreprises (le plus souvent étrangères) ce sont d’ailleurs emparée du filon et exporte des voitures d’occasion à bas prix dans le monde entier. Celles-ci sont particulièrement prisées en Afrique du fait de leur très bon rapport prix/prix. (oui il n’y a que le prix qui compte.) Notons que je ne suis pas sûr qu’elles passent toutes le contrôle technique.

Mais tu déconnes il y a des normes et des contrôles très sévères au Japon !

Ah ah ah ah. Naif !

Le Japon c’est du marketing, toutes les études ou tests n’ont aucun sens et sont au mieux biaisés (voir inventés de toute pièce). Si le scandale de l’industrie automobile allemande n’a pas suffit à vous mettre la puce à l’oreille, dites-vous qu’au Japon c’est bien pire.

Ok, et une fois qu’on a notre Toyota, de quel coté de la route on roule ?

Officiellement à gauche, comme en Angleterre. Notez que si le code de la route n’est pas très différent du nôtre, le conducteur japonais est lui assez particulier. Il n’est pas rare de le voir conduire à droite, même si il est souvent plus à l’aise en conduisant au milieu. Plutôt du côté lent et pas pressé de la force, il se peut qu’il marque des arrêts au beau milieu de la chaussé sans raison. Depuis le temps je ne compte plus le nombre d’anomalies que j’ai put constater. J’ai même était témoin d’un conducteur s’encastrant à 20 kilomètres heure dans la devanture d’un commissariat. Grand moment de solitude devant cette scène invraisemblable. Méfiez vous particulièrement des taxis qui sont la plus part du temps aux mains de conducteurs séniles (le Japon est un pays de vieux et ça ne va pas en s’améliorant) ET bourrés (ça fait parti du contrat). Le sujet des conducteurs âgés est régulièrement l’objet de débat, mais il est peut probable que cela change dans un avenir proche. (il semble que les vieux se reproduisent plus vite que les jeunes, et ont une mortalité moins élevée).

Quelles sont les limitations de vitesse au Japon?

Théoriquement 100 km/h sur l’autoroute et 60 km sur les autres routes. Dans les faits les limites de vitesses varient largement. Et on n’est plus souvent sur du 40 km/h en ville et 70 km/h sur l’autoroute, selon votre lieu d’habitation. Pas le meilleur endroit pour les fous du volant, mais parfait pour un tour de Toyota le week-end.

Combien coûte l’essence au Japon ?

Le prix de l’essence, c’est les taxes. Aucune surprise donc à constater que le coût d’un plein est bien plus accessible ici qu’en métropole. D’ailleurs la dernière fois que j’ai vérifié la France faisait partie du top 10 des pays ou l’essence était le plus cher. Vivement les voitures volantes alimentées au lait de soja. (c’est pour bientôt, je le sens).

Comment se garer au Japon ?

L’autre problème de tout automobiliste est de pouvoir se garer. Et là il y a un problème facilement identifiable : le manque de place. Pas d’autre choix ici que de se tourner vers les (nombreux) parkings payant. Il y en a de toute sorte, du moderne qui range votre voiture dans une étagère, au traditionnel ou vous devez caser votre 4 × 4 sans briser les murs ou écraser la Toyota du voisin. Bien sûr tout cela à un coût est il est exorbitant. On dépense vites 2 ou trois euros pour quelques heures et si vous ne possédez pas de parking à votre travail ou prêt de votre lieu de résidence préparez vous à y laisser une partie non négligeable de votre salaire. Argent qui aurait pût être mieux dépenser, à soutenir ce site par exemple (ok la boutique n’est pas encore ouverte mais ça va venir, avec tous les livres en vente et la possibilité de faire des dons. Tout le monde à une session dons maintenant, pourquoi pas moi ? Faut bien que je finance mon hébergement).

Assurance et autres coûts.

Il y a un taxe annuelle pour la possession d’une voiture, l’assurance est bien sûr obligatoire, ajouter à cela l’entretien et les frais supplémentaire en cas d’accident et vous avez votre réponde : posséder une voiture coûte cher au Japon également.

Louer une voiture au Japon

Beaucoup plus raisonnable et abordable, louer une voiture (bien que n’ôtant pas le problème du parking) peut être un moyen agréable de visiter le pays. Il y a de nombreuses agences un peu partout et vous avez simplement besoin de votre permis français accompagné d’une traduction certifiée. Ce qui est une formalité (il faut pas s’y prendre 2h avant le décollage non plus). Alors profitez de vos vacances.

Et si vous aimez le blog, n’hésitez pas à regarder mes livres dans la boutique !

Toriaezu Japon


Lire également:

Hentai!!!

Comment lire le japonais

Mon voyage à Bangkok

L’uniforme au Japon


Please follow and like us:

Laisser un commentaire