tinder au japon toriaezu japon

Tinder au Japon: Encore un truc de jeunes

Les suhis et les temples ça va 2 minutes, faut rencontrer quelqu’un. Je suis plutôt à l’ancienne, j’ai l’habitude de rencontrer les gens dans des bars, restaurants… Mais avec le COVID et le nouveau monde il faut tout faire en ligne. Alors va pour les applications de jeunes et j’essaie Tinder au Japon.

Tinder au Japon comment ça marche?

Je suis tout fébrile au moment d’ouvrir l’application. Mon plan: consulter un max de profil et m’en inspirer pour le mien. Les profils des japonaises se ressemblent tous. Il y a essentiellement des photos de poils. Des cheveux partout, ambiance salon de coiffure. Un petit tour d’horizon.

A-chan. Aime la musique, l’alcool, le karaoke et réciter l’alphabet.
Tomoko, 21 ans. La photo est retouchée, en vrai je ressemble à un cochon, mais mes cheveux ça va.
K, 23 ans. J’adore l’alcool, d’ailleurs je suis bourrée sur la photo, c’est pour ça que je suis de profil.
Maru, 21 ans. Si vous me croisez dans la rue, appelez la SPA, ma propriétaire me prostitue sur internet.

*(Je n’assume pas les traductions sous les photos)

Bon je suis toujours pas convaincu que Tinder ça soit pour moi, mais je tente quand même le coup.

Je crée mon profil Tinder au Japon

Décidemment l’épidemie de restrictions m’aura poussé à toutes les extrémités. Enfin à Rome il faut faire comme les romains. Première chose à faire une photo attirante pour avoir un maximum de matchs. j’espère que K sera impréssionée quand elle se réveillera de sa gueule de bois.

tinder au japon

Choisir un Pseudonyme qui en impose. J’opte pour M. Il n’y a que 24 choix possible et ça fait un jeu de mots avec “aime” en français, je joue la carte du romantisme.

J’aime: les cheveux, l’alcool et les animaux maltraités. (il vaut mieux ratisser large)

Est-ce que ça marche? Le bilan.

Après quelques jours sur l’application, les résultats sont plutôt mitigés. Quelques likes, quelques conversations sans suite. Je mets ça sur le compte de la photo, j’aurais dû aller chez le coiffeur avant. J’ai bien eu quelques succès grâce à mon pseudo le “M” a été interprété comme “Masochiste” pas vraiment l’effet recherché. Du coup pas mal de propositions de coups de fouets. J’ai dû décliner.


Comme toujours si vous voulez participez à l’aventure et vivre l’Asie avec mes moi n’hésitez pas à vous procurer mes livres ou à laisser un commentaire. (vous devez vous connecter pour laisser un commentaire, afin d’éviter les spams)

Mes articles précédents:

Quoi faire au Japon pendant le COVID

Toriaezu Japon disponible à la Fnac

Un havre de paix

Le régime Japonais

Tous les articles en 1 clic: Index

Une réflexion au sujet de « Tinder au Japon: Encore un truc de jeunes »

Laisser un commentaire