Les mots japonais en francais

Les mots Japonais que j’utilise en Francais

Les mots Japonais que j’utilise en Francais

Chaque pays à ses mots et ses concepts qui sont difficilement convertibles dans d’autres langues. Parfois pour une simple raison de structure de la langue et souvent pour des raisons culturelles. Je lisais il y a peu un article du guardian qui expliquait pourquoi les francais ne gueulaient pas “Amazing!” des qu’ils voyaient un chaton faire dans son pot. C’est exactement la ou je veux en venir. A chaque contexte ses expressions et son vocabulaire associe. Vivant depuis un bout de temps au Japon j’ai finis par m’en approprier quelques-unes. Allez savoir, peut être cela vous sera-t-il utile.

Conbini

Le plus connu des mots Japonais. Il s’agit d’une contraction de l’anglais « convenient store » qui désigne les petits magasins, épiceries ouverts 24/24. Vous connaissez peut-être l’un de ses célèbres chaînes : 7/11, Family mart ou encore Lawson. Le concept étant absent en France (vraisemblablement pour des raisons de réglementations du travail, il ne me semble pas qu’ouvrir un magasin 24/24 soit légal. N’hésitez pas à me corriger sur ce point en commentaire si j’ai tort.) il est plutôt naturel d’utiliser le vocabulaire local.

Izakaya

Une fois de plus un concept Japonais, sorte de petits bar restaurants ouvertes à partir de 17h ou on va finir sa journée de travail. Les izakayas n’ont pas d’équivalents exacts en France ou on aime bien séparer le repas et la boisson, les restaurants et les bars. Repas traditionnel : des fèves, du poulet frit (ils ne savent pas le cuisiner autrement), quelques sushis et des frites avec de la bière/sake/high ball selon vos sensibilités.

Ganbatte

Le mot passe partout par exemple. « Courage » est une traduction appropriée. Les japonais l’emploi à toutes les sauces. Moi dans mon esprit cynique je l’emploie de préférence dans les situations les plus absurdes, pour bien montrer les limites du concept. (Imaginez-vous surchargé de travail, j’arrive je vous ordonne de finir mes taches parce que je dois partir tout de suite pour me rendre à mon cours de tennis. Vous râler, et la « ganbatte »). Vous avez saisi l’idée. N’hésitez pas également à tenter ça avec votre femme quand vous rentrez du boulot et que le repas n’est pas prêt. Succès garanti.

Toriaezu (le nom de ce site n’est pas du au hasard)

Toriaezu est un mot qui trouve difficilement une traduction, même sur internet. Pour ma part je dirai que ça ressemble beaucoup à « pour commencer » ou « d’abord ». Généralement employé dans des situations du genre :

Vous êtes assis dans un izakaya, le serveur arrive mais vous n’avez pas encore fait votre choix, vous lancez : « Toriaezu Biru ». Pour commencer une bière. Et voilà, vous êtes officiellement Japonais. Félicitations.

Sumimasen

Pour s’excuser. Pour être honnête c’est de la mauvaise foi de ma part de faire figurer ce mot dans cette liste, je ne m’excuse jamais.

Sou desuka

Mais oui, bien sûr.

Kimochi warui

C’est dégouttant, écœurant. Pas forcément facile à placer dans une conversation, et je vous conseille d’ailleur d’éviter. Mais moi je m’en fous et je me fais plaisir à dire ce que je pense.

Isogashi

Officiellement traduit par « je suis occupé », dans un usage quotidien et réel le sens se rapproche plutôt d’un « putain j’en glande pas une et j’ai envie de continuer à rien foutre, pas la peine de me demander un truc ». Vous ne vous en apercevrez pas forcément en tant que touriste, mais restez un peu au Japon, et essayer de comprendre ce qui se passe autour de vous d’un point de vue extérieur et libéré de tous préjugés, vous verrez bientôt à quel point les Japonais sont occupés. Il s’agit quand même du pays ou les gens aiment faire la queue et recherchent les longues files d’attentes

Comme d’habitude, si vous aimez le blog, n’hésitez pas à regarder mes livres dans la boutique !

Cordialement,

Toriaezu Japon


Lire également:

Les modes de paiement au Japon

Comment lire le japonais

Au supermarche Japonais

Les jours feries au Japon

Please follow and like us:

Laisser un commentaire