halloween japon

La fin d’Halloween au Japon


La fin d’Halloween au Japon

Halloween au Japon c’est l’histoire d’un effet de mode spectaculaire à l’avenir incertain. Pour ceux qui l’ignoreraient, Halloween c’est à l’origine une fête américaine résultant d’un complot des producteurs de citrouilles franc maçon. Le principe est simple se déguiser en quelque chose. Avec le temps on peut rencontrer un tas de super héros, de filles à moitié nues, d’hommes à moitié nus, et moi. En y repensant le succès était assuré. Pourtant les modes, ça passe.

Un succès fulgurant.

En bon français je n’ai jamais été un grand fan des citrouilles. C’est pas bon, et j’ai toujours pensé que lorange était réservé aux tenues de sécurité. Je ne crois pas avoir fêté une seule fois Halloween de toute ma vie française. Je ne connaissais qu’à peu près la période de l’année ou les festivités se passaient, et encore… J’aurais sans doute oublié sans les incessants rappels dans les séries américaines. Hollywood domine le monde et nous impose sa culture jusque dans nos maisons. Je prendrais bien le maquis s’il n’avait pas de programmes aussi divertissants. C’est à grand renfort de pubs et de marketing quHalloween est arrivé au Japon. Et le succès fut au rendez-vous. Des milliers de cosplayeurs envahirent les rues, des parades furent organisées dans tous le pays. Tout le monde se prêtait au jeu dans une ambiance bon enfant. Le Japon étant un des pays les plus sûrs au monde il n’était pas rare de voir des costumes extrêmement sexy un peu partout. Qui ne se souvient pas de la momie avec des bandes ne recouvrant que les tétons ou de la policière cochonne en mini jupe? Des classiques devant l’éternel.

Un tour et puis s’en va.

Ce qui était fantastique à l’introduction d’Halloween au Japon, c’était son côté universel. Des vieux, des jeunes, des fêtards, des introvertis, tout le monde se donnait rendez vous le 31 octobre pour défiler dans les rues, boire un peu et être quelqu’un d’autre le temps d’une nuit. L’ambiance était douce et apaisée, tout le monde était ami, les barrieres étaient levées.

Le succès c’est mal

Bientôt les images d’halloween au Japon on fait le tour du monde. Les vidéos de cosplays faisaient le buzz sur youtube, les concours de déguisement rassemblaient de plus en plus de fans. Ajoutez l’atmosphère douce des premières occurrences à l’alcool, et au parfum de liberté de ces soirées et de nombreux couples éphémères ont commencé à se former tous les ans. Un vrai Woodstock à la citrouille. Malheureusement ce genre de choses finit toujours dans l’abus. Et les costumes artistiques des Japonais laissèrent rapidement place à des parodies de twiligt (non je sais pas comment ça s’écrit) érotique. L’ambiance changea, de moins en moins de gens normaux et de plus en plus de fêtard, de clubbeurs. Jusqu’à voir des Américains danser torse nu sur des voitures une canette de whisky à la main, et des Japonais tout aussi crétin retourner des camions. Première remarque pour le crétin qui se met à poil fin octobre pour montrer ses progrés à la gym au risque de chopper une pneumonie: Tu es une merde. Respecte-toi. Tu verras ça ira mieux. Bref, voila comment d’une soirée universelle ou des gens de milieux différents avaient des chances de se rencontrer nous sommes arrivés à une beuverie géante avec les mêmes épaves que d’habitude. (Notons que j’ai rien contre, mais ça perd de sa saveur).

Le futur d’halloween au Japon

J’ai allumé ma télé ce matin, comme tous les matins, et à la place de l’ordinaire petite fille édentée qui danse déguisée en dinosaure, je suis tombé sur les news.

“Chérie tu as encore touche à la télécommande?

-Oui, faut que t’arrêtes de regarder des programmes pour enfant à ton âge. En plus tu détestes la gamine qui chante, tu t’en plains tous les matins.

-C’est vrai que c’est nul. Elle est flippante en plus. Mais c’est le programme avec une grande horloge en fond. C’est le meilleur moyen que j’ai trouvé de pas être en retard au boulot.

-Tu sais que tu peux afficher directement une horloge sur la télé, à côté de n’importe qu’elle programme?

-Ah? euh…. Merci chérie.

-De rien, O Baka-san (en japonais dans le texte).”

Regarder les news au Japon

Le journal télévisé c’est rarement intéressant, surtout au Japon ou admettons-le, il ne se passe quand même pas grand-chose. Heureusement qu’il y a des typhons et un séisme  de temps en temps pour égayer le paysage médiatique. Ce matin il y avait trois speakers et une speakerine qui s’agitaient, le visage grave, autour d’une citrouille avec des oreilles de chauve souris. L’écran derrière eux passait en boucle les images de crétins juchés sur des voitures, ceux-là même dont je vous parlais tout à l’heure. La scène se déroulait à Tokyo. Je dis ça pour préciser que je n’y étais pas, habitant à Osaka. Et voila comment caler un lien vers un autre article pour faire du référencement Google sans effort. Sans déconner, partagez le blog.

Les journalistes s’inquiétairnt de l’inquiétant climat de violence et de débauche que suggéraient ses images. Monter sur des voitures n’est pas un comportement normal, c’est délictueux. Nous avons parfois tendance à l’oublier en France ou il faut commencer par égorger trois ou quatre personne avant d’être considéré comme un délinquent léger qui doit avoir des problèmes familiaux, le pauvre. Il n’a même pas de quoi s’acheter un couteau neuf.

Dans ses conditions y a-t-il un avenir pour Halloween au Japon?

Oui et non. D’un côté oui parce que les grandes marques ne sont pas décidés à laisser s’envoler la poule aux œufs d’or, les costumes, les chocolats, les parcs d’attractions. Sans oublier que les Japonais aiment se déguiser, ça compte aussi. Dans un autre sens non, parce que ça ne sera plus jamais la même chose. L’innocence et l’effervescence des débuts a disparu à tout jamais.

Devez vous faire Halloween au Japon

Non, ce n’est absolument pas nécessaire. Je dirais même qu’à ce point c’est contre productifs. Et il y a quand même pas mal d’autre chose à faire que de se déguiser en citrouille. Si vous êtes sur l’archipel en cette période et que vous voulez quand même essayé, ne serait ce que par goût du faux sang, allez-y. Il est même possible que vous passiez un bon moment (ça reste assez amusant), mais s’il vous plaît, évitez de sauter sur des voitures, même en cosplay de King Kong.


Lire également:

Visiter le Japon autrement

Comment manger avec des baguettes

Une Japonaise, qu’est ce que c’est?

Le boeuf de Kobe, c’est bon


Please follow and like us:

Laisser un commentaire