Le poulet qui crie

Après tous ces articles informatifs, ça fait un moment que je n’avais plus raconté d’anecdotes. Le but premier du blog étant de partager des experiences réelles je m’y remets. Alors cette fois ci je vais vous parler d’un repas au restaurant, à midi, pendant la pause déjeuner. Et il ne va rien se passer de spécial. Un vrai déjeuner authentique. je vous sens impatient.

1h pour manger c’est court

Au Japon tout est lent. Les déplacements, les feux, les caisses. Une heure pour manger c’est à peine assez. Je sors du bureau au pas de course. Pour une fois il ne pleut pas. Les restaurants ont à 500 mètres des bureaux, près de la gare. 500 mètres c’est 15 minutes.

Le trajet

Je passe devant le family mart au coin de la rue, en évitant les vélo qui grincent et occupent le trottoir. Deux personnes me bloquent immédiatement le passage. Ils décrivent des zigszags devant moi pour bloquer toute possibilité de passer. Les vélos manquent régulièrement de me rentrer dedans, comme pour me rabattre vers les chasseurs. Avez-vous remarquez que les japonais à vélo ne montent jamais leurs selle de vélo? Ils se retrouvent avec les genoux sous le menton. Et encore, heureusement qu’ils ont des jambes anormalement courtes par rapport à leurs corps.

Le poulet qui crie

15 minutes de calvaire, un embranchement, le restaurant n’est plus très loin. Je fais semblant de m’arrêter et commence à faire des zigs zags sur le trottoir en hochant la tête. ça ne suffit pas, je mime un lancé de baseball. ça y’est! la meute comprend le signal et me confond avec l’un des leurs. Je m’engouffre dans la brèche et entre dans le restaurant.

“Irassshaimase”

C’est un petit restaurant local qui fait la majorité de ces couverts le midi pour les gens qui travaillent (font du présentiel) dans le coin. Il y a une grande devanture avec des maquettes de leurs plats en plastique et un poulet jaune qui crie quand on lui serre le cou. Oui, oui, celui en photo. J’ai d’abord cru que c’était un sex toy, sorte de poupée gonflable aviaire pour volaille-ophile. Mais apparemment c’est juste un jouet. Je donnerais quand même pas ça à des gosses.

Qu’est ce qu’on mange?

Le menu est simplifié: rosbeef sur du riz avec soupe miso, poulet sur du riz avec soupe miso ou poulet frit sur du riz avec sauce miso.

Bon apétit

Si vous voulez progresser en Japonais (livre audio): Ici

Si vous vous intéressez à mes livres (et je vous remercie pour votre soutien): Ici

Lire aussi:

Comment se loger au Japon

Comment porter des chaussures japonaises

Comment trouver un coiffeur pour homme au Japon

Mes autres articles: Retour au blog

Laisser un commentaire